He tried it : @fishing_landes | 🇫🇷

"Aujourd’hui j’ai eu l’honneur de tester la canne de la nouvelle marque @Mosquetari. 

Cette canne sous ses allures particulièrement, est facile d’emploi, par son transport et sa taille. La canne à fil intérieur a de gros point fort comme la légèreté, la résonance et son action de pêche.

Elle est très polyvalente avec un lancer très fluide grâce aux anneaux internes et malgré le poids du leurre utilisé, qui conviendra soit à une pêche très fine, soit à des pêche pour du brochet.

Pour moi, cette canne permet de bien ressentir tout dans l’eau qui est très important dans la pêche du Bass.

Le seul petit bémol étant que le nœud de raccord ne passe pas bien, mis à part s’il est petit. Merci pour ce test de votre prototype en attendant la version définitive @Mosquetari"

He tried it : @luc.fishing40 | FR

"Petite session ce matin avec @mosquetari pour tester les prototypes de ses cannes assez particulières car elles n’ont pas d’anneaux extérieurs et elles sont téléscopiques équipées avec des anneaux intérieurs

Au premier regard on se pose pleins de questions mais au fur et à mesure des lancers elles ont donné réponses à mes questions.
Cette canne a t’elle des avantages ?
Elle est facile à transporter elle ne fait que 72 cm une fois repliée.
En moins de 30 secondes elle est dépliée et en moins de 15 secondes elle pliée
La distance de lancer est beaucoup plus élevé qu’une canne avec des anneaux, on gagne environ 10 mètres 


Elle est légère et la prise en main est très confortable 

Elle est très sensible mais en même temps assez raide"

He tried it : @planet_bass | 🇫🇷

Jean-Philippe LALUBIN, présentateur de l'émission "Planet Bass" a testé les prototypes casting et spinning

"De passage à Saint-Jean-de-Luz, je me devais de passer voir @Mosquetari pour découvrir et me faire une idée du concept de "canne casting télescopique à fil intérieur"

La prise en main et le passage du fil dans la canne se fait assez facilement et après quelques essais cette opération s'avère même plus rapide que de passer son fil dans les anneaux d'une canne traditionnelle.
J'avais déjà utilisé des cannes casting télescopiques, mais j'avoue que sur ce genre de canne je suis toujours obsédé par l'alignement des anneaux, au point de les retoucher toute les 5min. Du coup, avec le concept Mosquetari ; pas d'anneau, donc pas de prise de tête. Il m'a donc fallu peu de temps pour me familiariser avec la canne... Pas d'anneau sur la canne c'est aussi faciliter le passage de la canne à travers la végétation ; pratique quand on pêche le Bass...

Après 1 bonne heure de test, il est évident que le concept @Mosquetari est vraiment adapté aux pêcheurs globe-trotter, voyageur et autres baroudeurs..."

He tried it : @pyreneespecheaventure | 🇫🇷

Jean-Baptiste BARRERE, guide de pêche et multiples médaillés au championnat de France (26 médailles) et double médaillé au championnat du monde de pêche au toc, a testé les protottype Toc et lancer. Il nous raconte son expérience.

"Lors de ma rencontre avec Jean-François et de sa présentation des cannes Mosquetari, j’ai de suite été intrigué par le concept. Il me tardait donc d’essayer en condition de pêche les trois prototypes spinning, casting et toc.

J’ai de suite été surpris dès la première prise en main sur plusieurs points:

- Les trois concepts ont un encombrement minimaliste

- la résonance des cannes est surprenante car on a en main une canne raide mais qui est la surprise, capable de lancer des leurres ou des plombés légères comme des leurres ou des plombés lourdes

- les trois concepts sont en fil intérieur permettant de pêcher même dans des endroits encombrés

- une utilisation très simple, il ne faut juste pas oublier le contrepoids pour le repli des cannes

 

- un entretoisage au top qui permet d’avoir cette résonance d’exception."

He tried it : @jujufargues | 🇫🇷

"Nous avions convenu d’un rendez-vous sur un joli ruisseau de basse montagne, pour que je teste un prototype de la canne spinning à fil intérieur. Ma première appréhension, sans avoir la canne en main était la longueur de la canne et son diamètre. Une fois la canne en main, la légèreté de celle-ci m’a permis de me dire que j’allais pouvoir la manier comme je le souhaite.

Quand j’ai appris l’étendu du grammage de la canne je ne croyais pas que je pourrais pêcher avec une cuiller n°2 ou un leurre de 7gammes. On a l’impression que la canne est rigide mais elle est à la fois assez souple en pointe pour lancer du petit leurre. Mes premiers lancers ont été caducs. Il m’a fallu 10 minutes pour appréhender la canne. Une fois mes premiers lancers maitrisés, l’incroyable résonnance se fait ressentir aux premiers coups de manivelle. Je n’ai jamais ressenti sur une canne basique ce que j’ai ressenti sur celle-ci. Cette sensation de résonnance sur un lancer ¾ amont avec du courant, je ressentais tous le travail de mon leurre sur mon ramené. Les premières tapes m’ont permis de gérer aussi de modestes poissons. Le ressenti m’a vite épanoui.

Au final nous avons testé un prototype, qui fonctionne très bien, qui nous a permis de pouvoir avancer sur des zones encombrées avec une canne qui se plie et re-déplie en très peu de temps, dont l’encombrement de 70 cm permet de passer sous les branches, arbres, ou encore les ronces sans fragiliser le fil. Enfin la fluidité du lancer sur des petits comme des gros leurres est extraordinaire, un vrai régal."

He tried it : @jonleviator | 🇫🇷

"Lors d’une soirée de déconfinement printanière, nous décidions entre camarades de pêche d’aller faire le coup du soir sur un cours d’eau du pays basque.

Une fois sur les lieux de pêche, j’ai eu la surprise de rencontrer le fondateur de la marque Mosquetari qui nous fera essayer sa canne spinning prototype à fil intérieur.

Tout d’abord, ce qui m’a surpris a été la légèreté de la canne qui m’a fait rappeler à la légèreté des cannes Tenkara. Lorsqu’il nous annonça de la puissance de la canne (2 – 50 g), je m’étais dit que soit c’était une blague ou bien une sacrée prouesse technique.

Effectivement, ce n’était pas une blague car on lançait aussi bien avec une grande précision des poissons nageurs de 7 g et même des cuillères n°2, bien que la canne soit très raide. Le fait que la canne soit une canne en fil intérieur, nous a permis de mieux pécher qu’avec des cannes « classiques », grâce à la résonnance transmise par le carbone de la canne, et aussi d’accéder à des zones de pêches dont l’accès est rendu difficile du fait de la broussaille qui entoure le cours d’eau en glissant le leurre à travers la broussaille sans s’accrocher.

En termes d’encombrement, elle ne prend pratiquement aucune place, ce qui pourrait lui donner une place comme canne indispensable pour les futures rando-pêche en montagnes.

 

Le seul regret que j’ai de cette journée, est de ne pas avoir réussi à sortir une truite avec cette canne malgré un poisson décroché."

Site créé avec 🐔 par La SCEP | Mentions Légales | © 2020 - Mosquetari